1. LES CELLULES SOUCHES DU SANG DE CORDON OMBILICAL ET LES CELLULES SOUCHES DE LA MOELLE OSSEUSE


Comparaison avant et après la dÉcouverte des cellules souches du sang ombilical

Avant LE sang ombilical :

Après le sang ombilical :

Jusqu’à la fin des années 1980, des greffes de moelle osseuse étaient utilisées pour traiter des patients souffrant de plusieurs maladies qui sont de nos jours traitées avec des cellules souches du sang de cordon ombilical. La greffe de la moelle osseuse est encore une pratique courante, mais elle comporte certaines difficultés sous-jacentes :
1. La greffe de la moelle osseuse requiert une compatibilité parfaite des HLA du donneur et de la personne malade (le receveur).

2. Les minorités ethniques, telles que les Aborigènes, les Asiatiques, les Afro-Américains et Européens du sud ont une plus importante diversité des antigènes HLA, présentant ainsi une probabilité réduite de trouver des donneurs compatibles.

3. Les gens issus d’origines culturelles mixtes possèdent des combinaisons très particulières de HLA. La probabilité de trouver un donneur de moelle osseuse compatible est extrêmement faible.

4. L’état de nombreuses personnes malades s’aggrave dans l’attente d’un donneur compatible. Pour beaucoup, la recherche est inutile. D’autres voient leur état se détériorer au point où ils sont trop faibles pour subir une greffe même si un donneur est trouvé.

5. Pour ceux qui trouvent un donneur compatible en temps opportun, le processus est compliqué, car les cellules souches de la moelle osseuse ne peuvent pas être habituellement congelées. Le donneur doit subir une intervention assez pénible sous anesthésie générale pour lui extraire des cellules souches de la moelle. Les cellules sont ensuite greffées au receveur malade.
Vers la fin des années 1980, on a découvert que les cellules souches du sang de cordon ombilical possédaient des propriétés similaires à celles de la moelle osseuse, et qu’elles pouvaient servir dans le traitement d’un grand nombre des mêmes maladies. Le sang ombilical possède des avantages clairs sur la moelle osseuse :
1. Il peut être prélevé facilement, et sans risque ni douleur.

2. Il peut être congelé et facilement décongelé au besoin, réduisant ainsi le temps d’attente pour trouver un donneur et en extraire les cellules.

3. Les cellules souches du sang ombilical ne sont pas aussi matures que celles de la moelle osseuse et ne nécessitent pas une compatibilité parfaite des HLA du donneur et du receveur (une concordance à 50 % est acceptable). Par conséquent, des échantillons peuvent être utilisés aussi bien par les membres de la famille que par des étrangers.

4. Les minorités ethniques, ainsi que les personnes d’origines mixtes ont plus de chance de trouver des donneurs compatibles d’échantillons de sang ombilical.

5. Les études montrent que l’organisme du receveur rejette les cellules souches de sang ombilical moins fréquemment que les greffes de la moelle osseuse et qu’il y a moins de complications graves comme les MGVH.